Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog du catamaran inoui

Le Pérou (3/3) : Cuzco, Vallée Sacrée et Machu Picchu

14 Novembre 2015 , Rédigé par cata-inoui.over-blog.com

Mardi 20 octobre : nous partons pour Cuzco en bus à sièges ''cama''. C'est la première fois que nous voyageons dans un bus aussi confortable, les sièges sont larges (il n'y en a que 3 par rangée) , espacés, j'ai la longueur pour mes jambes, ils sont inclinables à 160°, nous sommes quasi dans un lit, très reposant pour les 8 h de route.

Le paysage est superbe, nous suivons une jolie vallée encadrée de hauts sommets.

Dés notre arrivée à Cuzco nous commençons les investigations pour la suite du programme et nous nous trouvons face à un gros contretemps : il y a un mouvement de grève pour les deux jours à venir et rien ne semble possible ces deux jours. De plus, il y a report des activités annulées sur les jours suivants et les accès au Machu Picchu sont saturés jusqu'à dimanche.

Le lendemain Cuzco ressemble à une ville professionnellement morte : boutiques, restaurants, administrations, sites... tous fermés, aucun véhicule ne circule, par contre la foule se presse dans les rues et les cortèges de manifestants se forment.

Le Pérou (3/3) : Cuzco, Vallée Sacrée et Machu Picchu

La raison de cette colère locale : un décret du gouvernement, présidé par Ollanta Umala, qui privatise le Machu Picchu ! Nous verrons défiler des groupes de toutes natures, des cortèges descendent des pueblos environnants, la mobilisation est massive.

Le Pérou (3/3) : Cuzco, Vallée Sacrée et Machu Picchu

Au dessus de Cuzco se dresse Sacsayhuaman, une '' forteresse'' Inca qui domine la ville, nous nous y rendons à pieds, le site n'est pas fermé !

Le Pérou (3/3) : Cuzco, Vallée Sacrée et Machu Picchu

Nous sommes impressionnés par ses blocs énormes de roches (certains atteignent la centaine de tonnes) parfaitement ajustés, avec parfois des découpes complexes ou des arrondis.

D'autant plus impressionnants que les Incas ne connaissaient pas la roue et n'avaient aucun animal de trait. Côté gros cailloux ajustés, ce sera notre site préféré !

Du haut des remparts nous voyons en contrebas, les manifestants qui continuent à défiler en ville.

Le Pérou (3/3) : Cuzco, Vallée Sacrée et Machu Picchu

Nous redescendons vers Cuzco et visitons le quartier San Blas, original par son côté artiste. Les manifestations sont terminées depuis le milieu d'après-midi et quelques sites ouvrent. Un boleto ''religioso'' nous permet de visiter avec audioguide l'église San Blas puis nous donnera accès plus tard à d'autres sites religieux ; c'est finalement un bon plan pour 30 Soles (8€) car l'audioguide nous fournit des informations précieuses pour comprendre l'art religieux péruvien, reflétant le syncrétisme entre le catholicisme et les croyances quechuas.

Le Pérou (3/3) : Cuzco, Vallée Sacrée et Machu Picchu

Quelques bureaux ouvrent en soirée : heureusement que nous avions une marge de quelques jours, nous allons pouvoir accéder au Machu Picchu mardi et du coup, nous adaptons notre programme.

Jeudi, tout est encore fermé, aucun trafic en ville et les manifestations sont encore plus importantes que la veille ; elles sont hautes en couleur et elles durent jusqu'à 15 h.

Le Pérou (3/3) : Cuzco, Vallée Sacrée et Machu Picchu

Nous sommes restés des heures à regarder défiler les cortèges de manifestants regroupés par professions, corporations, associations, quartiers ; les touristes sont souvent appelés à se joindre à eux...

Le Pérou (3/3) : Cuzco, Vallée Sacrée et Machu Picchu

Notre planning de visites est certes modifié mais cet élan populaire nous fait vivre le Pérou d'une autre façon, dans une rencontre avec les Cusquéniens qui n'est pas la traditionnelle relation touriste-prestataire.

Nous visitons également les bâtiments de Cuzco de l'extérieur : cette ancienne capitale Inca a conservé de nombreux vestiges sur lesquels les Espagnols ont érigé leurs édifices, le couvent Santo Domingo a même conservé la quasi totalité des murs Incas. Plusieurs ruelles du centre ville sont également bordées de murs Incas avec des pierres parfaitement ajustées, on ne se lasse pas d'admirer les découpes.

Le Pérou (3/3) : Cuzco, Vallée Sacrée et Machu Picchu

Après la manifestation, nous pouvons accéder au musée de l’Archevêché, avec un audioguide , dont les commentaires très pointus permettent de mieux apprécier les peintures et sculptures de l'école artistique de Cusco. Cette école Cusquénienne, qui rassemblait des artistes Quechuas, était le fer de lance de représentations religieuses mixtes qui permettaient d'attirer les Quechuas vers la religion des Conquistadores :

Le Pérou (3/3) : Cuzco, Vallée Sacrée et Machu Picchu

es mets andins sont servis lors de la Cène, la Vierge est habillée avec une robe en forme de cône volcanique, les anges sont habillés comme des soldats espagnols du 16éme siècle avec arquebuse,

Le Pérou (3/3) : Cuzco, Vallée Sacrée et Machu Picchu

dans les combats entre Espagnols et Maures, ces derniers chevauchent des Lamas, sans parler de la généalogie Inca où un Charles Quint basané succède à Atahualpa....

Vendredi, la grève est terminée, nous avons programmé la visite d'une partie de la Vallée Sacrée. Nous partons de Cusco en "colectivo" pour Chinchero où le bus nous dépose à 1 km du centre du village. Il est encore tôt mais les vendeuses se pressent à déballer, bientôt les cars...

Le Pérou (3/3) : Cuzco, Vallée Sacrée et Machu Picchu

Nous visitons la petite église qui renferme de superbes peintures murales du 17éme et un maître autel recouvert d'or. (photos interdites), puis le site Inca voisin : des successions de terrasses.

Le Pérou (3/3) : Cuzco, Vallée Sacrée et Machu Picchu

De retour à la grande route je négocie avec un taxi, la visite des sites suivants, qui ne sont pas accessibles en colectivo : 100 Soles (27 €) pour 4h de virée, transports et attentes aux sites.

Par des pistes défoncées nous atteignons Moray : des cirques de terrasses, aménagés par les Incas, soit disant pour faire des essais agronomiques, et pourquoi pas ??? .

Le Pérou (3/3) : Cuzco, Vallée Sacrée et Machu Picchu

En fait, nous ne savons pas grand chose des Incas, car alors que leurs voisins Mayas écrivaient depuis près de 20 siècles, eux ignoraient l'écriture. Nos rares connaissances viennent des récits des chroniqueurs espagnols des 16éme et 17éme siècles, dont la fiabilité peut être comparée à celle d'Hergé et son Temple du Soleil. Les seuls témoignages concrets sont les peintures sur poteries...

Le Pérou (3/3) : Cuzco, Vallée Sacrée et Machu Picchu

Et autour de nous, toujours les sommets enneigés de la Cordillère.

Le taxi est obligé de slalomer entre les pierres et les gros cactus déracinés, reliques de la grève car des barrages avaient été dressés pour empêcher l'accès aux sites touristiques.

Nous visitons ensuite les salines de …. Salineras : un ruisseau d'eau salé alimente des centaines de bassins d'évaporation d'eau pour la récolte du sel. Tout le flanc de la montagne est blanc au milieu des roches grises, rouges ou noires.

Le Pérou (3/3) : Cuzco, Vallée Sacrée et Machu Picchu

L'origine du site est pré-Inca avec une amélioration Inca mais ces salines sont encore exploitées de nos jours, de nombreux travailleurs s'y activent.

Le Pérou (3/3) : Cuzco, Vallée Sacrée et Machu Picchu

Nous effectuerons également une petite halte à Maras, joli village avec églises puis notre taxi nous dépose à Urubamba où nous prendrons un colectivo jusqu'à Pisac, halte du soir.

Nous déambulons dans le marché à la fin du jour, il n'y a plus de touriste, il fait froid et les marchands rangent, du coup les prix tombent et nous effectuons quelques achats.

Comme pratiquement chaque soir, l'activité est la recherche d'un bar avec vue agréable, où nous consommons soit une Cusqueña soit un Pisco Sour (le Pisco est une eau de vie de raisin ; ''Sour'' elle est servie en cocktail avec du citron et du blanc d’œuf battu), puis d'un restaurant où nous consommons presque toujours une soupe de quinoa, la céréale des Incas et lorsque nous en trouvons au menu, un steak d'alpaga : nous sommes en train de décimer le cheptel d'alpaga, cette viande est excellente !

Le lendemain matin, nous visitons le site Inca de Pisac situé à 700 m au dessus de la ville, la montée est effectuée en taxi. Nous sommes les premiers arrivés sur les lieux avant même le guichetier ; et nous visitons les ruines situées dans un cadre montagneux grandiose, avec plusieurs cirques aménagés en terrasses...

Le Pérou (3/3) : Cuzco, Vallée Sacrée et Machu Picchu

Nous redescendons en ville à pieds à travers les vestiges Incas et nous retournons au marché : plus d'une dizaine de cars sont garés à ras les stands et ont déversé des touristes. Nos tentatives de marchandage n'ont aucun succès, les prix ont augmenté de 50 à 100 % par rapport à la veille !

Nous retournons en colectivo à Cuzco en début d'après-midi.

Sitôt les sacs posés à l'hôtel, nous visitons le couvent de la Merced et ses trésors, en particulier un ostensoir en or de 22,3 kg, incrusté de 1500 diamants et 1600 perles dont l'une des plus grosses du monde. Nous verrons d'autres objets du culte en or et/ou en argent, énormes et entre autres, dans une des salles de la pinacothèque : un Rubens...

Nous enchaînons aussitôt par la visite de la Cathédrale (incluse dans le boleto religioso avec audioguide) ; elle aussi est pleine de richesses, de tableaux.... mais finalement nous saturons des retables plaqués or et autres trésors ecclésiastiques.

Le Pérou (3/3) : Cuzco, Vallée Sacrée et Machu Picchu

C'est le week-end et la ville est animée par des défilés dansants, des orchestres, des feux d'artifices. Nous courrons d'un lieu festif à un autre, mais nous prenons le temps d'assister à un spectacle de qualité, interprété par une troupe professionnelle, au centre culturel "d'Art Natif" : musiques et danses Quechuas de diverses régions, avec une grande variétés de costumes et ouf, enfin dodo !

Le Pérou (3/3) : Cuzco, Vallée Sacrée et Machu Picchu

Dimanche matin, dernier lieu majeur à visiter : l'église de la ''Compaña de Jesu''. Encore des retables plaqués or dont celui du maître autel qui est un des plus grands d'Amérique (21 m de haut!), surchargés de tableaux et de statues '' Quand la Religion rencontre l'Art'' dixit un slogan local ; mon esprit de mécréant pense à une religion de pillards....

Le Pérou (3/3) : Cuzco, Vallée Sacrée et Machu Picchu

Mais en ce dimanche matin, le must est dehors, avec le défilé civil sur la Plaza de Armas devant la Cathédrale. Après la levée des couleurs devant les autorités civiles et militaires, les institutions civiles de la ville et de la région défilent au pas : des écoles, les avocats, les travailleurs du génie civil, poing levé pour illustrer le travail manuel et même une secte en uniforme. L'ensemble est savamment réglé, les orchestres se succèdent, cela dure presque deux heures !

Le Pérou (3/3) : Cuzco, Vallée Sacrée et Machu Picchu

Ensuite, d'un coup de colectivo, nous nous transférons à Ollantaytambo, terminus de la route vers le Machu Picchu mais aussi ancienne citadelle et forteresse Inca. Coup de chance, c'est la fête anniversaire de la ville et au programme du jour : concours de chants Andins. Une scène, des gradins remplis de Quechuas en costumes locaux, un régal pour les yeux et accessoirement les oreilles !

Le Pérou (3/3) : Cuzco, Vallée Sacrée et Machu Picchu

Ici le chapeau est rond, rouge, à fleurs et se porte incliné tenu par un large ruban brodé.

Indifférents à la fête locale, les cars déversent les touristes devant le site Inca, ceux-ci font la queue pour escalader les marches et repartent illico.

Le Pérou (3/3) : Cuzco, Vallée Sacrée et Machu Picchu

Une partie de la ville est construite sur les bases de la cité Inca, les rues ont été conservées et le rez de chaussée des maison, ainsi que les porches, datent des Incas.

Le Pérou (3/3) : Cuzco, Vallée Sacrée et Machu Picchu

Lundi matin, nous visitons le site Inca local, désert, à cinq minutes à pieds de l'hôtel. Une forteresse bâtie sur un éperon rocheux et qui n'a pu être achevée en raison de l'invasion espagnole. Des blocs de pierre de plusieurs dizaines de tonnes sont posés à côté de l'ébauche d'un temple, l'un est même posé sur une rampe en pierre.

Comme l’accès à la ville suivante ne dispose pas de route, nous prenons le train pour Aguas Calientes, rebaptisée depuis peu ''Machu Picchu Pueblo''. Ce train est sans doute un des plus lents du monde (presque deux heures pour quarante km) et sûrement le plus cher : 110 € l'aller-retour par personne,

Le paysage est parfois impressionnant dans une gorge étroite et profonde où ne passent que le rio et la voie de chemin de fer.

La ville d'Aguas Calientes, en dehors des piscines d'eau chaude sulfureuse, très agréables au demeurant, n'est en fait qu'une succession d'hôtels et de restaurants pour les touristes qui se rendent au Machu Picchu : prix élevés, nourriture médiocre et peu copieuse.

Le Pérou (3/3) : Cuzco, Vallée Sacrée et Machu Picchu

Mardi dès l'aube nous faisons la queue pour prendre l'un des bus permettant d'accéder au site. Il pleut, les ponchos sont de sortie. Les bus sont fréquents et dix minutes plus tard nous démarrons pour les 8 derniers km. De nouveau la queue au contrôle des billets et à 6h30 nous accédons enfin au site, dans le brouillard !

Heureusement, le ciel se dégage progressivement et nous découvrons la beauté du Machu Picchu et son environnement montagneux qui en fait son originalité. Car les ruines Incas, vues d'en haut, cela ressemble à un gros village breton, dixit Marie-Noëlle

Le Pérou (3/3) : Cuzco, Vallée Sacrée et Machu Picchu

Nous parcourons tout le site en détail, écoutant parfois au milieu d'un groupe les commentaires des guides qui y vont chacun de leurs théories, faute d'écrit fiable sur l'histoire de ce site qui était ignoré des Espagnols et qui fut découvert il y a moins d'un siècle.

Le Pérou (3/3) : Cuzco, Vallée Sacrée et Machu Picchu

Nous redescendons à pieds à Aguas Calientes (500 m de dénivelé, 1750 marches) pour le sport et aussi pour économiser le bus. En effet tout est hors de prix pour l’accès au Machu Picchu : le train (quasi obligatoire sauf trek de plusieurs jours), le bus de montée et l'entrée au site, ont représenté plus de 15% de notre budget, tout compris, pour nos 23 jours au Pérou et cela pour seulement une demi journée de visite !

Nous regagnons Cuzco et comme le retour en bus vers Lima demandait 24 h, nous optons pour l'avion, d'autant que plusieurs compagnies proposent des billets à moins de 100$. Je ne peux m’empêcher de narrer une anecdote significative de la pressurisation locale des touristes.

Nous voulons acheter des vols Cuzco-Lima auprès de la LAN, compagnie réputée fiable en Amérique du Sud : nous essuyons un refus de vente des billets en classe économique, soit disant réservés aux Péruviens, les touristes doivent prendre la classe au dessus, 50 % plus chère.

Remontés comme des pendules, nous poussons la porte d'une autre compagnie, StarPeru où nous achetons sans problème des billets classe éco, de surcroît moins chers que ceux de la LAN !

Mercredi 28 octobre : de retour à Lima, nous découvrons que ce jour est un anniversaire pour la ville : en effet le 28 octobre 1746 il y eut un tremblement de terre de force 9, Lima fut quasi rasée, le tsunami associé submergea le port, faisant des milliers de victimes. S'ensuivirent des répliques pendant plusieurs minutes, mais un modeste mur d'adobe résista, celui de l'église des Nazaréens comportant une image du Christ Noir !

Le Pérou (3/3) : Cuzco, Vallée Sacrée et Machu Picchu

Depuis à cette date, se déroule la procession du Seigneur des Miracles qui protège la ville des tremblements de terre, c'est la plus grosse procession d'Amérique du Sud. Dans tout le centre ville décoré et dont la circulation est bloquée, c'est la méga teuf' pendant plus de 24 h, musique très forte, restos de rue et grosse ferveur mystique lors du passage du palanquin de l'image du Christ Noir...

Le Pérou (3/3) : Cuzco, Vallée Sacrée et Machu Picchu

Sauf un pickpocket qui profite de la bousculade pour me délester de mon porte monnaie, pourtant rangé précautionneusement dans une poche avec fermeture éclair (pas grave, à peine 20 €) !

Lima possède aussi un parc (reposant) avec une multitude de jets d'eau et fontaines originales (inscrit dans le livre des records) et qui le mercredi soir propose un spectacle eau et lumières : devinez qui y assiste ?

Le jeudi, nous poursuivons notre découverte de Lima en visitant le musée Lorca, qui expose des collections très bien décrites et bien présentées, sur les différentes civilisations péruviennes. Pour nous, un des meilleurs musées du pays car sous avons parfois visité des entassements d'objets sans mise en valeur ni commentaire.

Le Pérou (3/3) : Cuzco, Vallée Sacrée et Machu Picchu

Et nous nous rendons dans le quartier de Miraflores, bâti sur une falaise dominant le Pacifique, inévitable ce pèlerinage pour des marins ! Le courant froid de Humbolt gratifie la côte d'une eau, certes très poissonneuse, mais à 15°C : nous la laisserons aux surfeurs !

Vendredi 30 novembre : nous regagnons Ciudad Guatemala en avions, avec un ''s'' à avion, car je ne sais ce qu'avait fumé l'ordinateur d'Avianca le jour où il nous a vendu des billets pas chers, mais nous commençons par un vol Lima - El Salvador, correct, puis nous revenons en arrière avec un vol El Salvador - San Jose (Costa Rica) et enfin terminons par un vol San Jose - Guatemala.

Bref, quelques sandwichs au poulet plus tard, nous voici dans la Capitale du Guatemala, mais cela est une autre histoire.

Clin d'oeil du lama

Clin d'oeil du lama

Partager cet article

Commenter cet article

isabelle 28/11/2015 15:49

Merci Didier, c'était juste suite à votre commentaire
pour le mal des montagnes, mais d'autres témoins me disent que ça ne suffit pas
bon ben on verra
si vous avez d'autres idées je prends
bien à vous, isabelle

Marc 25/11/2015 16:09

Salut Didier,
Je n'ai pas eu la patience d'attendre la réponse à mon mail (très récent je te l'avoue...).
Le Machu me fait toujours autant rêver, mais que t'ont dit les gringos du trek de 4 jours ?
Passe un peu de coca, histoire de corser le prochain Noël ;-))
j'ai eu peur que ta volonté de mécréant faiblisse devant ta constance à visiter toutes les églises de ta route.
Bon, je rajoute donc le Pérou à mon tiercé de futur voyageur retraité avec le Venezuela et Cuba.
Au plaisir de te lire ou de te voir.
Hasta ...

Isabelle 25/11/2015 12:49

Bonjour je suis en train de préparer mon périple de 3 semaines au Peru Bolivie et vos commentaires sont très utiles car je prévois le même périple, en septembre 2016 et un peu plus de choses à évidement.
Les conseils seront notés, pour les feuilles de coca on est trouve facilement ? Cette forme la est autorisée ?
J'espère vous lire

Didier 28/11/2015 00:09

Les feuilles de Coca sont en vente libre au Pérou et Bolivie, c'est proposé au petit déj' dans les hôtels....
Par contre l'export est interdit, je pensais en ramener, on m'a déconseillé, bien m'en a pris, car à peine sorti de l'avion, nous avons eu droit au chien renifleur !