Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog du catamaran inoui

La Crèche tropicale

16 Janvier 2011 , Rédigé par cata-inoui.over-blog.com

 

 

Jeudi 6 janvier : nos enfants Emmanuel et Virginia viennent passer 8 jours à bord en compagnie de leurs jeunes enfants.

Nous voici donc dans un supermarché à la recherche de couches, petits pots pour bébé, etc. dans des rayons que nous ne fréquentons plus depuis longtemps. La liste est précise et pas trop longue, notre premier test de grands parents navigateurs se déroule facilement.

L'avitaillement pour les adultes avait été effectué avec moults produits locaux. Et oui, nous avons acheté un livre de recettes antillaises et la cuisine des dachines, christophines, babanes ti nain et autres légumes tropicaux n'a (presque) plus de secrets pour nous.

Après les ti punchs et planteurs, la carte du bord s'est enrichie.

L'accueil à l'aéroport laisse entrevoir un premier souci : après une dizaine d'heures de vol entre Mulhouse et Fort de France via Orly, les deux petites ressemblent à des zombis excités comme des puces.

RaphCouchette.jpg

 

 

Inoui est amarré à la marina du Marin, l'embarquement se fait sans problème. Les aménagements que nous avons effectués dans le bateau semblent convenir. Raphaelle, 20 mois, dort dans une couchette arrière fermé par un filet de protection et la petite Alexandra, 3 mois, dort dans l'autre couchette arrière près de ses parents.

Le décalage horaire, le changement climatique, achèvent de perturber les gamines qui auront, à tour de rôle, une nuit bruyante et agitée. Au petit matin les 4 adultes ne sont pas très frais, non plus.

 

 

 

 

 

ManuRaph.jpgVendredi, nous faisons mouvement, quelques miles pour aller mouiller devant la plage de Sainte Anne. Raph' prend ses repéres dans le bateau, se déplaçant dans le carré et le cockpit, une zone assez vaste et qui reste à plat sur un cata : elle se cogne un peu et tombe parfois mais l'environnement lui plait. Le gilet de sauvetage que nous lui enfilons pour les voyages en annexe la sèduit et les déplacements en annexe lui sont un vrai plaisir : deuxième réussite au test.

Le programme de navigation de la semaine est modeste. Pas de passeports, donc pas question d'aller à Sainte Lucie. De plus, les prévisions météo sont mauvaises pour la semaine, donc nous renonçons aux mouillages de la côte au vent, jolis mais peut être un peu hard pour nos bébés, nous croiserons le long de la côte sous le vent de la Martinique.

 

 

EgliseAnse.jpg

 

 

 

Samedi , nous faisons voiles vers le Diamant, avec bon vent et lègère houle, aucune des petites ne semble sujette au mal de mer, troisième test réussi. Nous mouillons devant les Anses d'Harlet, débarquement en annexe, bains ...

 

 

 

 

 

 

 

 

RaphEtoile

 

 

 

 

 

 

 

Le soir un poisson volant atterrit dans le bimini, à presque 3 m de haut, un sacré performeur digne d'un athléte Antillais, ce qui ne l'empéchera pas de finir à la Tahitienne Un poisson volant, une belle étoile de mer, les distractions du bord sont variées.

Raph, s'est bien adaptée, se plait dans sa couchette et dort bien. La complication vient d'Alexandra qui est en période de sevrage, refuse le bib bruyament et se réveille la nuit, mais comme elle dort dans l'autre coque, nous l'entendons peu (un autre avantage du cata) et hypocritement nous nous informons le matin, compatissant auprès des parents....

 

 

 

 

Les couches sales s'accumulent vite, nous les stockons dans un sac plastique dans un coffre arrière du bateau en attendant l'escale libératrice. Cela doit être un gros problème pour les navigateurs au long cours avec de jeunes enfants, pas de rejet de plastique à la mer donc odeurs assurées lors des traversées, sans compter le stockage prévisionnel.

AlexInstruments-copie-1

 

 

 

La modestie du programme de nav'igation est finalement la bonne option car les petites mobilisent fréquemment deux adultes, trainent dans nos jambes quand on veut se déplacer vite pour une maneuvre, occupent les places à l'ombre sur les banquettes sans souci pour l'accés à mes instruments de nav', tant pis, je navigue à vue....

Pour une plus longue croisière, d'autres adapatations auraient été nécessaires, là c'est la crèche flottante, cool façon tropicale, mais rassurez vous, nous gardons trop précieusement le Rhum, il ne se retrouvera pas dans les biberons.

 

 

 

 

 

 

 

MarcheFdF.jpg

 

 

 

Lundi, nous mouillons devant le Fort Saint Louis, afin de visiter Fort de France. 4 adultes, 2 jeunes enfants, une poussette et des sacs débarquant d'une annexe, en centre ville, cela crée l'animation mais nous sommes rodés, le spectacle est un succès. Le grand marché est toujours aussi animé et plaisant, la ballade en ville intéressante mais sous le soleil et à l'abri du vent, nous attendons tous avec impatience le bain du soir à l'anse Mitan.

 

 

 

 

 

 

FamilleCockpit.jpg

 

 

 

 

 

 

Mardi et mercredi nous ferons un aller-retour vers Saint Pierre, afin de visiter la côte sous le vent au Nord de Fort de France et de rechercher des plages cocotiers où mouiller. Mais le mauvais temps engendre une houle qui fait le tour de l'île et qui déferle, empéchant le débarquement en annexe de notre tribu. A Saint Pierre, nous utilisons le ponton pour le transbordement de nos paquets à pattes, tout comme à l'anse à l'Ane, le lendemain.

 

 

 

 

CoteAuVentJeudi et vendredi, le bateau est mouillé à l'anse Mitan et avec une voiture de location, nous visitons le jardin de Balata, l'intérieur de l'île, l'habitation Clément, la côte au vent. Les gamines suivent bien sauf au resto « chez Léger » du François, où le service était d'une telle nonchalance (terme employé par le Routard) qu'il a fallu 2 h 30 pour avoir les trois plats du menu, pas cool pour des enfants, qui l'ont fait savoir à leurs manières ! En conclusion, le resto typique antillais, à éviter avec des jeunes enfants.....

 

 

 

 

 

 

 

AnnexeFamille.jpg

 

 

 

 

Vendredi soir, deux rotations d'annexe seront nécessaires pour transborder tous les bagages et passagers et ce sont les adieux à l'aéroport.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Samedi le bateau semble vide, trop grand, mais nous devons enchaîner, rendre la voiture de loc' et faire route vers la Guadeloupe où arrive dimanche soir, notre fille Laureline,.

La météo est favorable, c'est le grand beau avec un vent d'Est modéré, cap sur Portsmouth au nord de la Dominique à 65 miles.

Inoui file à 10-12 n dans le canal de la Dominique. Le chuintement de l'eau qui file le long des coques est agréable, mais notre coursier ne préfère-t-il pas les cris et rires des ti mousses ?

 

Bouquet.jpg

Partager cet article

Commenter cet article