Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog du catamaran inoui

Créche tropicale, deuxième saison !

23 Janvier 2012 , Rédigé par cata-inoui.over-blog.com

Vendredi 13 janvier : comme l'an passé nous transformons Inoui en crèche pour l'arrivée de nos petites filles âgées de 15 mois et 2 ans et demi. L'objectif principal est de réduire les dangers pour les petites : filets rajoutés au niveau des couchettes, gilets de sauvetage enfants ressortis etc.
Je vais attendre les enfants à l'aéroport et à ma grande joie, les petites n'ont pas l'air éprouvées par le voyage depuis Mulhouse, je n'en dirai pas autant des parents qui les ont assumées pendant une dizaine d'heure d'avion.
La première nuit à bord fut presque calme malgré un réveil matinal lié au décalage horaire.

ArrivéeJetskiDés le samedi matin, nous filons vers Marie Galante, au près bon plein sous grand' voile à un ris et trinquette, la distance est avalée en moins de 3 heures. La mer est un peu creuse, mais les petites ne sont pas affectées par le mal de mer, au contraire, le côté balançoire du bateau les amuse.
Mouillage à Saint Louis avec comme distraction l'arrivée de la course de jet ski, Pointe à Pitre Marie Galante. La ligne est à quelques dizaines de mètres du  bateau, vraiment rapide ces engins, 120 km/h en eau plate pour les meilleurs. On a beau ne pas toujours apprécier ces engins nautiques bruyants, on ne peut qu'admirer l'exploit de ces sportifs qui viennent de parcourir une vingtaine de miles par mer houleuse en à peine 30 minutes.

 

 

 

 

Sieste en début d'après midi puis plage puis repas vers 19 h suivi du coucher sans problème. Dès le premier jour les petites semblent recalées sur l'heure locale.

CharàBoeufsDimanche : visite de Marie Galante, dont le côté, calme, paisible et rural séduit toujours autant et nous croisons la route d'une charrette à bœufs transportant des troncs. Nous en profitons pour aller discuter avec le conducteur-fermier local avec séance photos après autorisation. Il nous parle des préparatifs du Carnaval. De son hameau, une vingtaine de charrettes décorées partiront pour un regroupement à Vieux Fort. Dommage pour nous, nous serons à Saint Martin à cette date.

 

 

 

 

 

Lundi : lever à 4 h 15.... pour rien ! Et oui la veille au soir nous étions revenus au mouillage de Pointe à Pitre pour pouvoir passer les ponts de la Gabarre et de l'Alliance à 5 h, mais le pont de l'Alliance n'a pas pu s'ouvrir. Nous allons donc le matin nager à l'ilet Gosier où je fais des essais de photos sous marine grâce à l'appareil photo étanche que le père Noël m'a apporté. Pas une réussite mes prises de vues ! Nous profitons également de notre halte forcée pour visiter le centre de Pointe à Pitre l'après midi.
Le soir, lors de mon cinquième appel, le technicien m'annonce enfin qu'il a fini la réparation et que le lendemain, les ponts devraient s'ouvrir.

RivièreSpectateursMardi : lever à 4 h 15, nous passons les ponts ouvrants sans encombre, et au lever du jour les vols d'aigrettes passant de part et d'autre du bateau ravissent les petits et les grands. Nous faisons un stop au niveau de la barrière de corail. Emmanuel, Virginia et moi allons explorer les coraux et leurs habitants avec masques et tubas, avec Marie-Noëlle dans le rôle de la baby sitter.
A notre retour, les petites sont carbonisées, réveil matinal oblige. Nous mettons en route pendant que les parents les couchent.

 

 

 

 

 

 

Emmanuel, en remontant de la couchette babord a des traces d'huile moteur sous la chaussure. Le coffre moteur est  plein d'huile et cela déborde, la jauge était mal remise en place. Le niveau est largement sous le mini, nous avons frôlé la très grosse panne. Bon, yapluka nettoyer, tout en faisant route sous voilure de route vers le Nord de Basse Terre avec une houle de 2 m. Conditions un peu éprouvantes, le nez dans les odeurs d'huile de vidange chaude, rapidement je me retrouve seul devant le moteur.
JeuxàBordNous atteignons Deshayes, où nos mouillons pour un repas au calme et j'en profite pour acheter un bidon d'huile : le niveau redevient normal.
Nous repartons vers la réserve Cousteau, mais les 2 réveils matinaux et la séance nettoyage moteur ont un peu émoussé l'équipage, personne n'a envie de hisser les voiles pour profiter des quelques rafales favorables sous le vent de Basse Terre.

 

 

 

 

 

 

 

Les petites et Marie-Noëlle débarquent sur une plage de l'ilet Pigeon pendant que les 3 plongeurs partent admirer les poissons et coraux. Deuxième essai de photos sous marine, je maîtrise mieux l'appareil, mais les poissons ont du mal à garder la pose. Quelques photos sont regardables, en progrès. A la nuit tombée, nous mouillons devant la plage de Malendure.

Mercredi : direction les Saintes avec un arrêt au marché de Basse Terre, un ravitaillement s'imposait, la mer cela creuse ! Emmanuel et Virginia craqueront pour quelques fruits et légumes pays et moi pour des lambis, dont je maîtrise la préparation.
Le débarquement est délicat à cause de la houle et nous devons mouiller un petit grappin pour éviter que l'annexe n'aille s'abimer sur le ponton métallique ou les rochers.
Au moment du départ, impossible de remonter ce grappin. Et voilà, le Didier, en slip devant les spectateurs sur la jetée, en train de plonger pour le décoincer. Sans masque de plongée, la vision est trouble. Après plusieurs tentatives je réussis à sortir le grappin de l'épave d'un filet qui gisait au fond.
RadeDesSaintes

 

 

La traversée du canal des Saintes est assez calme, l'alizé a légèrement faibli et souffle autour de 15 nœuds.
Le mouillage de Terre de Haut est plus rempli qu'en décembre avec en prime des grands voiliers aménagés croisière. Il reste quelques bouées disponibles, mais hélas pas dans les zones sans clapot.

 

 

 

 

 

AnnexeMousse

 

 

 

Qu'importe, il faut vite débarquer à la plage pour la baignade des petites, elles en raffolent, ainsi que des voyages en annexe. Ce petit bateau doit être plus à leur échelle.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

BalladeAuxSaintes

 

 

 

Jeudi : de bon matin, nous partons en ballade dans Terre de Haut jusqu'à la plage de Pompierre, avec pour nous accompagner en chemin, des vaches, des chèvres, des poules et même des iguanes près de la plage.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

NavAlizéEn après midi, c'est le retour à la marina de Pointe à pitre dans un alizé assez mou, autour de 6-10 noeuds ce qui nécessite parfois un appui moteur, mais génère une mer calme avec seulement une petite houle.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Vendredi : visite en voiture du sud de Grande terre et de ses belles plages de sable.

 

RatonLaveur

 

 

 

 

 

Samedi : découverte du parc animalier des Mamelles, aménagé dans la forêt tropicale, ludique et bien pensé pour tous les âges. Le sachet d'aliments pour les ratons laveur a permis aux filles de voir de près, ces amusants et beaux rongeurs, le parcours aérien dans la canopée a ravi les adultes, un mini circuit Tarzan a enthousiasmé Raphaëlle etc... Presque 3 heures de visite très enrichissante et distrayante, une réussite !

 

 

Puis ce sont les adieux à l'aéroport, nos passagers sont ravis de leur séjour, ont pris de belles couleurs et emportent de beaux souvenirs des îles de la Guadeloupe.

 

 

 

 

 

Nous retrouvons Inoui, bien vide mais nous en profitons pour faire un peu de maintenance, moteur, annexe, lessives... La routine reprend pour deux jours à la marina.
Mardi nous partons vers le Nord, à la découverte de Monserrat, sinistrée par l'éruption récente de sa Soufrière et des autres îles sur le chemin de Saint Martin où notre fille Laureline nous rejoindra le 8 février.

D'autres photos sur Picas en cliquant ici :link

 



 

Partager cet article

Commenter cet article